//Mes conseils pour un pitch efficace dans les speed meetings

Mes conseils pour un pitch efficace dans les speed meetings

Le principe du speed meeting est que vous vous installez à une table avec d’autres personnes et que chacun se présente à tour de rôle. Quand tout le monde s’est présenté, vous changez de table et d’interlocuteurs et vous recommencez.

En faisant bien comprendre à vos interlocuteurs quels sont vos activités, les buts recherchés sont :

  • Idéalement, qu’ils réalisent qu’ils ont un intérêt à travailler avec vous, que ce soit en tant que client, fournisseur ou partenaire.
  • Qu’ils détectent dans leur réseau des entreprises qui pourraient être intéressées ou, inversement, qui peuvent vous intéresser afin qu’ils vous recommandent.

On qualifie souvent de pitch ce fait de présenter sa société et ses activités lors d’un speed meeting.

Les speed meetings qui satisfont le plus les participants sont ceux qui leur permettent de se présenter à tous les autres, de découvrir toutes leurs activités et de récupérer toutes leurs cartes de visite, comme ceux organisés et animés avec notre application KUNVENI. Lorsque de nombreuses personnes sont présentes, cela impose évidemment de faire plus de tours de table et cela contraint à limiter le temps de parole de chacun à deux ou trois minutes, voire moins, ce qui malgré tout peut sembler trop long pour ceux qui n’ont pas l’habitude de cet exercice.

Cette limite de temps présente l’avantage de ne pas risquer de lasser les personnes de la table et le changement fréquent d’orateur implique un rythme favorable à l’attention et à l’écoute.

Par contre, cela impose d’optimiser le temps disponible.

REUSSIR SA PARTICIPATION

Fort de l’animation de nombreux speed meetings, voici mes conseils pour maximiser la réussite de votre participation.

  • Avant même de penser à ce que vous allez dire, pensez à l’image que les autres auront de vous lorsqu’ils s’installeront à la même table. La première impression influencera sans aucun doute leur écoute. Tout d’abord, il est indispensable de renvoyer une image positive de vous. Soignez votre tenue afin qu’elle soit en adéquation avec votre activité. Par exemple, pour des professions comme notaire, avocat ou banquier, on s’attend à un costume et une cravate. Pour une start-up, une tenue décontractée ne choquera personne. Par contre, à mon sens, les artisans et entrepreneurs dans le bâtiment ne devraient pas venir avec leur tenue de travail. Le sentiment que cela me donne est qu’ils participent au speed meeting parce qu’ils ont un trou dans leur emploi du temps, qu’ils attendent avec impatience de repartir sur leur chantier et qu’ils ne sont pas vraiment motivés pour échanger avec les autres participants.
    Au-delà de l’aspect vestimentaire, l’aspect physique a aussi une grande importance. On est plus enclin à écouter une personne soignée et souriante plutôt qu’une personne négligée et revêche. Enfin, lorsque vous vous installez à la table, pensez à dire bonjour en souriant.
  • Avant le speed meeting, si cette information n’est pas communiquée, contactez l’organisateur pour savoir de combien de temps exactement vous bénéficierez. Cette information est nécessaire pour préparer à l’avance votre présentation, ce qui est indispensable.
    Afin de vous aider à la mémoriser, rédigez-la et entraînez-vous à la réciter en vérifiant sa durée. N’hésitez pas à la tester avec votre entourage pour vérifier sa clarté.
    Mais, attention, lors des tours de table, vous ne devez absolument pas lire vos notes. Cela montre à vos interlocuteurs que vous ne maîtrisez pas votre sujet ou que vous ne l’avez pas préparé. De plus, le fait de lire votre texte vous empêchera de regarder vos interlocuteurs, ce qui est très impoli et fera, sans aucun doute, qu’ils ne vous écouteront pas.
  • Quand c’est à vous de vous présenter et que vous commencez à parler, distribuez vos cartes de visite à vos interlocuteurs. Pourquoi ?
    Premièrement, cela leur permettra éventuellement de prendre des notes sur celle-ci ce qui les aidera plus tard à la retrouver s’ils ont besoin de vous recontacter ou de vous recommander en fonction de votre activité.
    Ensuite, cela leur permettra d’associer plus facilement le nom de votre entreprise avec votre visage.
    Enfin, cela évitera que vous n’oubliiez de les distribuer à la fin de votre présentation car trop concentré sur votre discours et le souhait de pouvoir terminer votre pitch.
    Je vous recommande de distribuer vous-même vos cartes de visite une à une et non pas de donner un paquet de cartes à votre voisin afin que chacun se serve. Je trouve qu’il est plus poli de tendre sa carte de visite personnellement à chacun.
  • Présentez-vous ensuite rapidement : prénom, nom, société, ville, description synthétique de l’activité ou des produits. Votre parcours scolaire et professionnel n’a pas à être évoqué dans ce contexte.
    Si vous avez plusieurs activités, je vous recommande de n’en présenter qu’une seule. Sinon, le risque est que, par la suite, vos interlocuteurs les mélangent et, au final, ne sachent plus réellement ce que vous faites. Si, malgré tout, vous souhaitez en présenter plusieurs, faites-le à différents tours de table.
  • Lorsque vous expliquez quelle est votre activité, prenez bien soin d’être compréhensible pour des personnes qui y sont totalement étrangères. Proscrivez le langage technique. En utilisant des sigles et autres termes ésotériques vous pensez que vous démontrerez votre expertise. Peut-être. Mais, en tout cas au détriment de la compréhension de votre métier et sûrement en augmentant le risque que l’on ne se souvienne pas de vous plus tard.
  • Expliquez ensuite ce que vous amenez à vos clients et pourquoi ils font appel à vous. Quels sont vos points forts par rapport à vos concurrents ? Qu’est ce qui fait que vos clients vous sont fidèles et sont satisfaits de vos services ou produits.
    Si possible, donnez des exemples d’affaires où vous avez été particulièrement pertinent pour répondre aux besoins d’un client en mettant l’accent sur les bénéfices qu’il en a tirés.
  • Avant que votre temps de parole ne soit écoulé, pensez à expliquer à vos interlocuteurs à qui vous souhaitez qu’ils vous recommandent. Ce peut être des entreprises ayant une activité particulière (les garagistes, par exemple) ou, plus spécifiquement, une entreprise ou une personne en particulier (le responsable des achats de l’entreprise X, par exemple).
    Il y a fort à parier que, dans leurs réseaux, ils puissent détecter des contacts potentiellement intéressants pour vous.
  • Lorsque l’activité d’une personne vous intéresse tout particulièrement, notez son nom et celui de son entreprise et, surtout, essayez de bien mémoriser son visage. En effet, à la fin du speed meeting, vous devrez tenter de l’aborder avant qu’il ne parte afin, le cas échéant, de prendre rendez-vous avec lui.
  • Si cela n’était pas prévu, demandez à l’organisateur, dans la mesure du possible, de prévoir un temps supplémentaire à la fin du tour de table. Ce temps sera très utile pour poser des questions et, surtout, pour prendre des rendez-vous.
    C’est d’ailleurs une des fonctionnalités très appréciées de notre application KUNVENI.

AUTRES CONSEILS

Quelques autres conseils de bon sens mais qu’il est toujours bon de rappeler :

  • Mettez votre mobile en mode vibreur ou silencieux.
  • Il est absolument obligatoire d’être attentif et d’écouter celui qui s’exprime. Regarder son mobile ou, pire, rédiger un SMS pendant un tour de table vous disqualifiera irrémédiablement. Au-delà du comportement extrêmement impoli, cela démontre que vous ne vous intéressez absolument pas aux personnes autour de la table et à leurs activités. N’attendez pas d’eux qu’ils s’intéressent à vous. Si vous ne pouvez pas vous en empêcher, arrêtez de participer à des speed meetings. Vous perdez votre temps et, surtout, vous faites perdre leur temps aux autres.
  • Bien entendu, il est hors de question de discuter avec votre voisin pendant qu’une personne s’exprime. Evitez également de regarder votre montre, ce qui est un signe d’ennui. Au contraire, fixez l’orateur pour lui montrer votre intérêt pour son discours.
  • Quand le signal sonore indiquant la fin de votre temps de parole retentit, finissez votre phrase et laissez immédiatement la parole au suivant. Si vous continuez à vous exprimer, non seulement vous allez amputer le temps de parole de votre voisin qui vous en voudra, mais, de plus, vous allez engendrer une gêne des participants, chacun se demandant s’il doit intervenir et vous rappeler de bien vouloir laisser la parole à votre voisin.
  • Quand le tour de table est terminé et que l’organisateur demande à ce que vous changiez de table, évitez de continuer à discuter avec un voisin. Vous aurez tout le temps de reprendre votre conversation à la fin du speed meeting. Sinon, cela l’obligera probablement à vous rappeler à l’ordre, ce qui n’est agréable ni pour l’un ni pour l’autre. En outre, il est très inconfortable pour les personnes qui se sont déplacées d’attendre votre bon vouloir pour pouvoir s’installer à la table qui leur est indiquée. De plus, cela risque de retarder la fin du speed meeting, ce qu’on pourra vous reprocher.
Par | 2019-04-26T17:36:14+00:00 avril 16th, 2019|Speed meetings|0 commentaire

À propos de l'auteur :

Poster un Commentaire

Veuillez Connexion pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de