//Pourquoi le speed business meeting peut être le format le plus efficace pour faire du business

Pourquoi le speed business meeting peut être le format le plus efficace pour faire du business

Comme beaucoup de chefs d’entreprise, je me suis souvent inscrit dans des réunions de dirigeants organisées par des réseaux structurés ou des associations.
Bien entendu, le but est, à la fois de tenter de trouver nouveaux clients, d’être connu et recommandé mais également de rencontrer de nouveaux partenaires.

J’ai ainsi participé à des événements organisés et animés de différentes manières.

Des afterworks dans lesquels, après une ou deux présentations Powerpoint et quelques discours, un cocktail permet de faire connaissance avec quelques participants.

Pas facile quand on n’est pas rodé à cet exercice intimidant d’aborder quelqu’un qu’on ne connait pas pour échanger ses cartes de visite et présenter ses activités mutuelles.
De plus, le risque est de tomber sur quelqu’un ne présentant pas d’intérêt pour vous mais ne vous lâchant pas de toute la soirée pour tenter de vous convaincre que sa société sera bientôt cotée au  CAC 40, vous empêchant ainsi de rencontrer des personnes beaucoup plus intéressantes.

Des mini salons où ceux qui tiennent les stands ne sont là que pour vendre. Vous pouvez tenter de leur expliquer quelle est votre activité et de les convaincre qu’une synergie serait possible entre vos deux sociétés, de toutes façons votre carte de visite finira à la poubelle.

Des réunions où chacun se présente à tour de rôle devant l’ensemble des participants. Quand on n’a pas l’habitude c’est flippant, non ? Et, de plus, en général on a très peu de temps pour expliquer quelles sont ses activités. A moins d’avoir un pitch super rôdé, c’est plantage garanti et la certitude que personne ne saura ce que vous faites.
Et, souvent, dès la réunion terminée, chacun se dépêche de retourner à son bureau, ce qui fait qu’il est difficile d’entamer des échanges avec des personnes potentiellement intéressantes.

Des speed business meetings, où on présente son entreprise à tour de rôle autour d’une table. Puis, on change de table et on recommence.

Dans ce type d’événement, j’ai connu le pire : chacun choisit à quelle table il va s’installer ensuite. C’est la garantie absolue de ne rencontrer que peu de personnes et, en plus, de rencontrer certaines personnes plusieurs fois. A proscrire.

J’ai également participé à des speed business meetings où les tables successives étaient attribuées au départ. Bravo, c’est mieux. Mais, dès le 4ème tour au plus, on se trouvait à une table avec des personnes déjà rencontrées précédemment. Agaçant et pure perte de temps.

Et, dans tous les cas, que dire de la gestion des temps de parole ? Le summum : l’organisateur utilisait l’application chronomètre de son smartphone. Pas la peine de préciser que personne  n’entendait le signal de fin dans le brouhaha généré par les discussions de plusieurs dizaines de personnes. Il arrivait que le tour de table se termine alors que certains ne s’étaient pas encore présentés.

Bref, quelle que soit la formule, j’avais l’impression d’avoir perdu mon temps et je repartais frustré avec la certitude d’avoir loupé des opportunités de business.

Ma conclusion

La conclusion que j’en ai tirée c’est que, pour qu’une rencontre avec d’autres chefs d’entreprise soit efficace au maximum, il faut que deux éléments soient réunis : rencontrer tous les participants une fois et une seule, et que le temps de parole de chacun soit respecté. En plus, bien entendu, il faut avoir du temps supplémentaire pour poursuivre et approfondir les échanges avec les personnes potentiellement intéressantes.

C’est pour satisfaire tous les chefs d’entreprise et les décideurs soucieux d’optimiser leur temps de réseautage que j’ai créé l’application KUNVENI qui garantit la pleine satisfaction des participants aux speed business meetings organisés et animés grâce à elle.

Cela est rendu possible grâce à l’algorithme qu’elle utilise pour attribuer les tables et au module « timer » de gestion des temps de parole.

Nous avons peu de temps à consacrer au networking, il est donc primordial qu’il soit utilisé au mieux.

Patrick DUMOLEYN

2020-04-22T05:13:16+00:00